Bienvenue sur mon blog! Mes messages sont le plus souvent programmés à l'avance pour être postés régulièrement. J'espère que vous aimerez mes réalisations et que vous me le direz en laissant un petit commentaire, toujours apprécié! Et si vous permettez (en laissant l'adresse de votre blog), je viendrai vous voir, bien sûr !
Si vous aimez, n'hésitez pas à partager !



My name is Laurence, I created this blog to share my pages and other scrapbooking projects. I often schedule my posts and if you leave a message, I love to comment back, when I know how (if you leave your blog address!).
You can also follow my blog if you just want to see my latest pages.
If you like, feel free to share !

samedi 22 mars 2008

Patouillage et distress, cours I

C'est parti pour une série de posts sur les techniques que Julie utilise pour créer son magnifique journal. J'ai hésité avant de me lancer, sur la meilleure chose à faire, entre la traduire textuellement et vous livrer le résultat de mes propres expériences. Puisque celles-ci sont encore moyennes (je vais quand même vous les montrer au fur et à mesure), j'ai choisi de respecter le plus possible son texte. Je suis consciente que le titre patouillage et distress est très réducteur, il traduit juste le plaisir que j'ai eu en me salissant les mains avec la peinture et l'encre, effet destressant garanti !

Let's journal ! part I

Bienvenue à mon cours ! Je suis très contente que vous vous joigniez à nous. Tout au long des cinq prochains jours, j'écrirai sur la façon dont je procède pour créer mes pages de journal. Je serais ravie que vous laissiez un commentaire sur les trucs et astuces que vous aurez appris lors du processus de création de votre propre journal, et si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser !

Avertissement : Faire un journal est une expérience personnelle. Vous pouvez certainement utiliser ces techniques pour d'autres projets, sur d'autres supports, mais votre réalisation doit venir du cœur. Après beaucoup de frustration, j'ai trouvé un style qui me rend contente. Pourquoi ? Parce que j'ai arrêté d'essayer de faire des pages qui ressemblaient à celles de quelqu'un, et j'ai remarqué que j'aimais faire mes propres choses. J'y pense tout le temps... Pendant longtemps je me suis dit que je ne savais pas dessiner. J'ai finalement réalisé que c'était parce que j'essayais de faire un dessin proche de la réalité. Si je ferme les yeux et essaie de voir à quoi ressemble, par exemple, un chat dans mon esprit, je peux le dessiner plus facilement qu'un chat que je regarde dans la rue. La même chose s'applique aux pages. Faites votre chacune de vos pages.

Un autre point à noter : mon journal (the color binge) a ce que je trouve être d'horribles
pages dans les débuts, mais de plus complexes et plus jolies vers la fin. Pourquoi ? La pratique. J'ai été sur mon journal chaque jour depuis l'été dernier, pour essayer de maîtriser la peinture et le journaling. Suis-je devenue un maître ? Non, je ne crois pas, mais je suis très satisfaite de mes dernières pages. Maintenant, allons-y.

Pour commencer, puisque vous ne pouvez pas voir le carnet en vrai, j'ai pensé que je pourrais mettre en évidence quelques petites choses que j'aime utiliser sur mes pages. Je les mentionne parfois en passant, mais je me rend compte que vous pouvez ne pas savoir de quoi je parle, alors voilà :
A : J'adore quand mes pages ont un look imparfait, brouillon. Cette flèche pointe sur un bout de papier mal collé qui est ressorti après la peinture. J'aime !

B : J'aime ajouter des bordures pour la finition, moins c'est net, mieux c'est.


C : J'adore l'aspect du papier déchiré. J'essaie de déchirer mes papiers pour que le bord rugueux se voit. Quand vous déchirez un papier, vous remarquerez qu'un des bord est net et l'autre rugueux et abimé, selon la direction dans laquelle vous tirez. Il y a probablement des termes techniques pour décrire cela, mais je n'ai pas fait une école d'art... seulement de gemmologie.


D : Un bout de texte qui apparait à travers la peinture ajoute de l'intérêt. J'ajoute des papiers avec du texte imprimé sur presque toutes les pages.


E : Peinture en bombe (spray). J'ai commencé d'utiliser de la peinture en bombe, et même si j'aime le look de la peinture noire, cela détonne, c'est trop graphique pour ces pages. Une solution ? l'appliquer d'abord, pour que ce soit en dessous de la peinture, apparaissant à travers. Pensez toujours à l'ordre des différentes couches et à ce qui apparaitra après chaque nouvelle couche.


F : Les tampons. Un autre moyen d'ajouter une couche sur une page. Pour réaliser le fond de mes pages, je n'encre jamais la surface du tampon en entier. J'encre en tenant l'encreur au
milieu du tampon et en brossant doucement le caoutchouc. Pour moi, un tampon encré complètement est trop sombre et trop parfait pour mon style. Remarquez que j'ai quand même encré entièrement les cadres car je voulais qu'ils ressortent du fond.

G : papier "ancien" (vintage). Votre papier n'a pas besoin d'être réellement ancien pour obtenir ce look. Vous pouvez vieillir votre papier en utilisant de l'encre de noix (walnu
t ink) ou de la distress. Quelque chose qui me dérange personnellement est le mélange de papiers neufs et anciens sur une même page. Si je prends le temps de tout vieillir, un papier neuf n'aurait pas l'air à sa place. J'aime que tout soit en harmonie.

H : Bordure gribouillée. Utilisez un crayon à papier ou un crayon de couleur noir
et faites des traits courts et irréguliers. Si votre main dominante est trop obéissante, utilisez l'autre ! J'adore quand c'est "désordonné".

Aujourd'hui pour cette première partie, nous allons coller des papiers intéressants pour le fond. Nous allons peindre beaucoup par dessus, donc l'aspect de la page va énormément changer. Vous pouvez utiliser n'importe quels papiers p
our cette étape. L'idée est qu'il doit y avoir une texture et des images intéressantes qui devront apparaitre à travers la peinture quand nous aurons fini.Utilisez un bâton de colle sur un vieux catalogue pour encoller vos papiers. Faites attention que la colle recouvre les morceaux jusqu'aux bords, on travaille sur un vieux catalogue pour ne pas craindre de mettre de la colle partout. Quand la page est collante, on la tourne et on recommence. Pas de saleté.Voilà à quoi ressemble ma page quand j'ai collé les morceaux de papiers. Regardez là où l'image est nette, j'espère qu'on verra encore ce texte lorsqu'on aura sali avec la peinture et l'encre. J'ai en tête l'idée d'écrire autour de la page, donc j'ai poussé les morceaux de papier vers le centre. C'est à peu près tout ce que j'ai prévu pour l'instant, les autres éléments surgiront dans ma tête une fois que j'aurai commencé à ajouter des choses.

Vos roues ont-elles commencé à tourner ? Je l'espère ! Demain nous ajouterons de la peinture. J'adore la marque Golden fluid, mais vous pouvez utiliser celle que vous voulez. Je pense que travailler avec de l'acrylique est le plus simple. Cette peinture vous laissera le temps de changer d'avis avant que quoi que ce soit ne devienne permanent.

A demain, apportez vos pinceaux.

Edit : j'utilise ce carnet pour mon journal, le papier est parfait pour supporter l'eau et la colle.

2 commentaires:

Merci pour vos petits mots ♥, thanks for your little words ♥