Bienvenue sur mon blog! Mes messages sont le plus souvent programmés à l'avance pour être postés régulièrement. J'espère que vous aimerez mes réalisations et que vous me le direz en laissant un petit commentaire, toujours apprécié! Et si vous permettez (en laissant l'adresse de votre blog), je viendrai vous voir, bien sûr !
Si vous aimez, n'hésitez pas à partager !



My name is Laurence, I created this blog to share my pages and other scrapbooking projects. I often schedule my posts and if you leave a message, I love to comment back, when I know how (if you leave your blog address!).
You can also follow my blog if you just want to see my latest pages.
If you like, feel free to share !

lundi 24 mars 2008

Patouillage et distress, cours III

Que pensez-vous de ce cours jusqu'à présent ? Vous êtes de plus en plus nombreux à venir voir, mais je ne sais pas si cela vous plait. Vous qui avez un blog, qui savez combien un petit commentaire fait plaisir, s'il vous plait, dites moi qui vous êtes ! J'ai bien souvent découvert des merveilles en allant voir les blogs de celles qui m'ont écrit. Et comme je n'ai pas trop le temps de naviguer, je suis souvent les liens que je reçois, et je les ajoute à mon "Reader", comme cela je suis avertie presqu'en direct des mises à jour ! Sur ce, allons-y, laissons la "parole" à Julie pour la suite des patouillages !

Let's journal ! Pt III

Waouh, heureusement j'ai réussi à me débarasser de tout ce rose , je vais vous dire comment...Le don de Dieu pour celui qui aime les pages de journal au look "sale" est l'encre de noix (walnut ink). On l'utilise en vaporisateur, c'est fantastique. Je l'utilise partout. Si je pouvais retoucher mes racines avec, je le ferais probablement ! Le fait de vaporiser transforme et vieillit très fortement les papiers. Avant de vaporiser l'encre, je vaporise d'abord de l'eau partout sur la page. Cela va permettre de diluer l'encre et la faire s'étaler au lieu de donner une grosse tâche sombre. Après avoir vaporisé l'encre, je l'éponge avec un chiffon. Pas assez foncé ? Je répète le processus jusqu'à ce que cela me plaise. Eponger avec un chiffon vous donnera des résultats différents à chaque fois.

Si vous n'avez pas de walnut ink, vous pouvez obtenir un résultat sim
ilaire avec de l'encre Distress (Ranger). Frottez votre encreur tête en bas sur une surface imperméable (NDLT : il existe des feuilles spéciales) ou du papier cuisson (NDLT : ou l'intérieur d'un couvercle de récipient plastique type tupperware). Vaporisez de l'eau pour obtenir des gouttes d'encre puis frottez sur votre page. Répétez le processus jusqu'à obtention de la couleur désirée, laissez bien sécher entre chaque couche. Mon étape suivante pour masquer tout ce rose est d'ajouter de la peinture blanche en bombe. Vous pouvez imiter l'aspect de la peinture en bombe avec des pochoirs en utilisant la technique de brossage à sec décrite précédemment, ou avec un encreur de type "chalk ink". (Truc : quand vous utilisez autre chose que de la peinture en bombe avec un pochoir, cela peut baver plus facilement. Fixez bien votre pochoir avec du scotch (NDLT : le scotch se voit sur la page, mais comment on l'enlève...?) ou demandez à un ami de mettre ses mains en danger en tenant le pochoir fermement pendant que vous vaporisez.) Quand j'ai sorti mes pochoirs de mon stock, deux d'entre aux étaient collés comme vous pouvez le voir sur la photo. J'ai fait avec. Direction le garage, sous la voiture, pour une session de peinture en bombe.
Voilà à quoi cela ressemble après la peinture. Joli ? J'aime. Mais hélas, je suis difficile à satisfaire. Un peu plus d'encre (walnut ink) pour encore diminuer le rose. Vous voyez où je veux en venir ? Vous pouvez revenir en arrière et répéter, sauter ou répéter encore ce que vous voulez. Vous n'avez pas à suivre les instructions à la lettre. Faites ce que vous sentez.

Nous allons maintenant nous focaliser sur quelques pettis détails du processus de vieillissement. Je suis passée à mon objectif macro et un flash. Il n'y a pas de brillant sur mes pages, juste le reflet du flash.


J'ai utilisé ma perforatrice feston pour faire une petite bordure avec un papier vintage que j'avais. En utilisant un crayon de couleur noir (pas un crayon à fusain), j'ai fait de petits traits pour souligner le bord de la page et le bord du feston. J'aime tracer un trait autour de mes éléments pour les faire ressortir.Je n'aime pas les lignes nettes, aussi j'utilise mes doigts pour estomper estomper estomper les traits. J'adore "étaler"! A ce niveau, j'aime aussi souligner avec précaution les bords des mes papiers déchirés pour faire comme si il y avait une ombre légère. Etalez ces lignes aussi, frottez fort ! (NDLR : j'ai eu beaucoup de mal avec les doigts, j'ai finalement utilisé un morceau de papier essuie-tout, j'ai aussi pensé au buvard).Même si ce papier festonné date de 1895, il est toujours trop "blanc" à mon gout. Vous l'avez deviné, un peu plus de walnut ink. (Faites attention quand vous vaporisez sur du papier ancien comme celui-ci. Soyez sûre que la colle est bien sèche avant de le faire, sinon le papier va gondoler et buller. La bonne idée est aussi de travailler rapidement avec l'encre et d'éponger l'humidité aussi vite que possible !).

Voilà à quoi nous arrivons après l'étape d'aujourd'hui :
Préparez vos stylos, demain nous allons faire du doodling !

Comment ça va jusqu'ici?

3 commentaires:

  1. C'est super, merci beaucoup de toutes ces infos, en plus j'ai tout compris.
    Bise, Chrys.

    RépondreSupprimer
  2. Toujours aussi intéressant et clair... Merci pour tout ce boulot de traduction... et à demain pour la suite !
    Bisous

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots ♥, thanks for your little words ♥